Méditation et Hypnose

Une Psychothérapeute associe ces deux pratiques

L’hypnose et la méditation offrent des techniques bien différentes mais pourtant non antagonistes. Elles répondent toutes deux à des objectifs thérapeutiques similaires, notamment la réduction du stress, la libération des angoisses et de la dépression… Une aide précieuse qui s’adapte à chacun.

Dans ma pratique, j’utilise la méditation ou l’hypnose en fonction de la sensibilité du sujet que j’accompagne. Ce sont deux chemins qui mènent au même état : être bien avec soi-même, retrouver le contact à son être profond, savoir lâcher prise d’un mental excessif.

L’Hypnose a un objectif thérapeutique ciblé la plupart du temps, comprendre des émotions que l’on ne maîtrise pas (pulsions excessives, schémas répétitifs, douleurs…).

La Méditation, quant à elle, conduit le sujet vers plus de conscience du Soi et plus de sérénité. Je guide le sujet pour qu’il retrouve un état qu’il connait bien, grâce à ce type particulier de communication. Le travail thérapeutique sous hypnose soulève des états émotionnels. Lorsque des souffrances sont reconnectées en séance j’invite à ce qu’elles soient transformées et orientées vers une solution. Pour cela il y a des techniques de dissociations.

En revanche, la Méditation s’appuie sur l’aide de l’être profond, il soutient le travail thérapeutique avec plus de facilité. La demande doit être bien formulée pour éviter les écueils inutiles au changement recherché.

L’État hypnotique permet au mental de se libérer de ses projections anxiogènes. L’inconscient a des facultés encore inexplorées qui ne demandent qu’à être offerte à la conscience.

Dans tous les cas, les deux pratiques invitent à une modification de l’activité cérébrale.

L’Hypnose favorise le relâchement de la conscience pour activer des processus de transformation en soulevant des ressources.

La Méditation éveille la conscience, se libérant ainsi du mental, elle permet de soulever directement la connaissance qui appartient à cette partie de nous-même…Et qui nous connaît mieux que nous-même !

Il m’est difficile d’être sur ces deux plans à la fois en même temps, je m’adapte au sujet et à sa problématique pour être au plus près de lui.

En tant que professeur de méditation, il n’arrive très fréquemment d’inviter à des séances de méditation, les personnes qui viennent me consulter pour des séances d’hypnose. Je propose régulièrement ce travail personnel à partir d’enregistrements que je mets à leur disposition.

J’utilise également des techniques respiratoires issues de traditions Yogi. Elles favorisent un relâchement musculaire, un esprit calme, une détente du corps et, par conséquent, un élargissement de la conscience.

La respiration est le premier outil de gestion du mental, du stress et des émotions. Un travail respiratoire approfondi permet de stimuler certaines zones du cerveau et l’énergie intérieure.

Malheureusement, peu de personnes savent respirer correctement. Le corps s’essouffle et étouffe par un manque d’espace intérieur qui soulève une non-disponibilité à soi et aux autres, d’où de grandes difficultés psychiques et physiques.

Je réunis la respiration issue de pratiques anciennes de différentes traditions ancestrales, Esséniennes et Indiennes ou plus contemporaines comme le Rebirth.

Quelle que soit la technique respiratoire choisie, l’hypnose ou la méditation, la personne s’invite sur le chemin du bien-être, de la connaissance de soi et de sa véritable nature.

Ajoutons enfin que pour mener à bien une séance, l’écoute et la bienveillance sont les bases essentielles sur lesquelles il est fondamental de s’appuyer.

Pour aller plus loin !

Consultation d’Hypnose avec Véronique Sorrentino

Se former à la Méditation

Comment traiter les blocages psychologiques ?

« Si un homme ne naît de nouveau il ne peut voir le royaume de Dieu »

Jean 3-3.

La meilleure manière de traiter des blocages consiste à observer votre état d’esprit et votre comportement ou vos états d’âme : êtes-vous agité, nerveux, triste, dispersé, craintif, etc. ? Il se peut qu’il s’agisse d’un moment de perturbation faisant suite à une situation de ses derniers jours. Il peut s’agir d’un déséquilibre momentané dû à une influence extérieure par exemple : une mauvaise nouvelle, un changement de profession, des soucis financiers. Il vous faudra saisir clairement ce que vous désirez obtenir ou l’état intérieur que vous cherchez à acquérir (retour au calme, à l’action, au détachement… Sachez que tout blocage est le résultat d’un conflit entre deux forces énergétiques, c’est-à-dire entre deux aspects de la nature celui de l’âme et de la personnalité. Dans le cas d’un processus au changement il est préférable de vouloir en conscience pleinement y participer. C’est-à-dire de s’engager dans son entièreté afin de dépasser des obstacles.

 Voici ci-dessous une manière d’aborder un processus de changement :

  1. Faire un bilan de vie.
  2. Décelez les causes réelles de la souffrance.
  3. Diagnostiquez où se trouve le déséquilibre énergétique. C’est-à-dire, se trouve-t-il au niveau du corps, l’action; au niveau émotionnel, le sentiment ; au niveau mental et/ou spirituel.
  4. Définissez un objectif, pour ensuite l’exprimer dans la joie.
  5. Soutenez vos émotions par les huiles essentielles.
  6. Orientez l’esprit sur la volonté de guérir profondément et envisagé d’autres séances avec un Psychothérapeute.

Lorsque vous prenez la pleine responsabilité de vos inconforts et de vos blessures sans laisser plus aucuns sentiments négatifs vous envahir ; vous ne nourrissez plus de vibrations basses. Dès lors, fort de cette décision vous retrouvez vos pleins pouvoirs pour entreprendre la guérison de votre être profond par laquelle l’énergie curative vous parvient.

Extrait du « Guide pratique d’Aromathérapie Psycho-émotionnel » – Véronique sorrentino