MÉDITATION ET HYPNOSE

Une Psychothérapeute associe ces deux pratiques

L’hypnose et la méditation offrent des techniques bien différentes mais pourtant non antagonistes. Elles répondent toutes deux à des objectifs thérapeutiques similaires, notamment la réduction du stress, la libération des angoisses et de la dépression… Une aide précieuse qui s’adapte à chacun.

Dans ma pratique, j’utilise la méditation ou l’hypnose en fonction de la sensibilité du sujet que j’accompagne. Ce sont deux chemins qui mènent au même état : être bien avec soi-même, retrouver le contact à son être profond, savoir lâcher prise d’un mental excessif.

L’Hypnose a un objectif thérapeutique ciblé la plupart du temps, comprendre des émotions que l’on ne maîtrise pas (pulsions excessives, schémas répétitifs, douleurs…).

La Méditation, quant à elle, conduit le sujet vers plus de conscience du Soi et plus de sérénité. Je guide le sujet pour qu’il retrouve un état qu’il connait bien, grâce à ce type particulier de communication. Le travail thérapeutique sous hypnose soulève des états émotionnels. Lorsque des souffrances sont reconnectées en séance j’invite à ce qu’elles soient transformées et orientées vers une solution. Pour cela il y a des techniques de dissociations.

En revanche, la Méditation s’appuie sur l’aide de l’être profond, il soutient le travail thérapeutique avec plus de facilité. La demande doit être bien formulée pour éviter les écueils inutiles au changement recherché.

L’État hypnotique permet au mental de se libérer de ses projections anxiogènes. L’inconscient a des facultés encore inexplorées qui ne demandent qu’à être offerte à la conscience.

Dans tous les cas, les deux pratiques invitent à une modification de l’activité cérébrale.

L’Hypnose favorise le relâchement de la conscience pour activer des processus de transformation en soulevant des ressources.

La Méditation éveille la conscience, se libérant ainsi du mental, elle permet de soulever directement la connaissance qui appartient à cette partie de nous-même…Et qui nous connaît mieux que nous-même !

Il m’est difficile d’être sur ces deux plans à la fois en même temps, je m’adapte au sujet et à sa problématique pour être au plus près de lui.

En tant que professeur de méditation, il n’arrive très fréquemment d’inviter à des séances de méditation, les personnes qui viennent me consulter pour des séances d’hypnose. Je propose régulièrement ce travail personnel à partir d’enregistrements que je mets à leur disposition.

J’utilise également des techniques respiratoires issues de traditions Yogi. Elles favorisent un relâchement musculaire, un esprit calme, une détente du corps et, par conséquent, un élargissement de la conscience.

La respiration est le premier outil de gestion du mental, du stress et des émotions. Un travail respiratoire approfondi permet de stimuler certaines zones du cerveau et l’énergie intérieure.

Malheureusement, peu de personnes savent respirer correctement. Le corps s’essouffle et étouffe par un manque d’espace intérieur qui soulève une non-disponibilité à soi et aux autres, d’où de grandes difficultés psychiques et physiques.

Je réunis la respiration issue de pratiques anciennes de différentes traditions ancestrales, Esséniennes et Indiennes ou plus contemporaines comme le Rebirth.

Quelle que soit la technique respiratoire choisie, l’hypnose ou la méditation, la personne s’invite sur le chemin du bien-être, de la connaissance de soi et de sa véritable nature.

Ajoutons enfin que pour mener à bien une séance, l’écoute et la bienveillance sont les bases essentielles sur lesquelles il est fondamental de s’appuyer.

 

Pour aller plus loin !

Consultation d’Hypnose avec Véronique Sorrentino

Se former à la Méditation

 

 

Le couple dans la vérité

Extrait de la conférence – mars 2018

Je suis ravie d’être avec vous aujourd’hui. Une fois de plus, j’ai beaucoup de choses à vous dire. Si vous avez des questions, vous pourrez me les poser ensuite.

L’idée de ce propos, de ce partage est qu’il peut aussi bien s’adresser aux couples, aux couples à venir qu’aux célibataires.

Peut-être avez-vous déjà été en couple à un moment donné de votre vie, que cela s’est plus ou moins bien passé, cela a alors marqué votre esprit, votre cœur et remis beaucoup de choses en question sur la relation à l’autre, sur celle que vous aimeriez avoir de nouveau ou ne plus avoir.

Mes domaines d’expertise sont l’astrologie, la psychologie, la spiritualité et la connaissance de soi.

La conférence d’aujourd’hui « Le couple dans la vérité », et non pas « la vérité dans le couple », est orientée sur les principes de la Sagesse Universelle “la Connaissance” avec un grand C, sous la lumière spirituelle.

Ensemble, nous allons voir trois points concernant  :

Le premier point : la vérité. Qu’est-ce que la vérité ?

Le deuxième point : l’amour. On ne peut pas parler du couple sans l’amour !

Le troisième point : l’harmonie dans le couple ? Ou comment vivre en harmonie dans le couple ?

Qu’est ce que la vérité ?

Voici une citation que j’ai relevée et qui m’a fait sourire : « Les hommes se disputent, les sages discutent ». Nous rentrons tout de suite dans le sujet de la vérité.

Les textes anciens  disent : “La vérité c’est Dieu“. Pour arriver à cette réalité, il faut d’abord cheminer. Cheminer vers quoi ? Vers soi d’abord, puis vers une connaissance qui nous amène à une Connaissance beaucoup plus grande.

Nous allons essayer de comprendre que l’on ne va pas s’adresser à son petit Moi mais plutôt orienter l’esprit sur le grand Moi.

Autrement dit, je ne vais pas parler de l’ego, je vais surtout parler de l’Etre. Cependant, c’est l’ego qui nous amène à l’Etre. C’est par l’ego que nous vivons des situations qui sont plus ou moins agréables, plus ou moins malencontreuses dans la notion du couple ou de la vie du couple.

Une vie à deux se prépare et se construit.

Nous n’apprenons pas à l’école à gérer le mécanisme extrêmement compliqué des sentiments humains, sinon il y aurait moins de douleur.

Le bonheur réside dans les lois qui régissent le mécanisme humain.

Il y a les lois physiques et les lois de la nature. Le sujet qui nous intéresse est gouverné par les lois de la nature. La nature, et notamment la nature humaine, est régie par des lois (lois de la vie, lois du vivant, lois du connaissant). En prenant connaissance de ces lois, nous arrivons à mieux nous diriger.

Mais où trouve t’on ces lois qui nous disent comment se conduire dans notre vie, dans notre couple, avec notre famille, avec nos enfants ?

Qu’est ce qui nous amène à vivre une situation de couple délicate, voire compliquée, voire désastreuse et qui peut vraiment tourner au vrai cauchemar ?

Dans les consultations et accompagnements que je réalise, les sujets qui reviennent le plus fréquemment sont les difficultés de couple, le couple en général ou que faire dans la crise ? … C’est vraiment un sujet qui touche à cœur beaucoup de personnes.

Nous sommes tous sur terre pour être aimé, nous avons tous envie d’être aimé, nous sommes tous désireux d’aimer,

La guerre est déclarée

Quand la guerre est déclarée dans le couple, elle peut durer plus ou moins longtemps.

L’idée est de ne pas aller à la catastrophe et de pouvoir arriver à y faire face.

Il est enseigné que dès qu’il y a un conflit, il ne faut pas le laisser perdurer. Il faut faire face cela veut dire avoir confiance en soi, faire abstraction de certaines peurs, de certaines craintes que l’on peut avoir car quand la guerre est déclarée, cela peut engendrer beaucoup de conséquences au foyer, les enfants, la famille et dans le travail.

Quand les deux personnes ne s’entendent plus, mais quand il y a encore de l’amour, quand on a encore envie d’être avec la personne, de vivre avec elle, la Connaissance nous enseigne qu’il nous faut dépasser le moi qui veut se faire entendre, c’est lui qui a raison et pas l’autre. Quand la guerre est déclarée, il faut oser aller vers l’autre avec douceur . Il y a des moments où l’on peut faire passer des messages, il y a des moments où on ne le peut pas notamment quand l’autre s’est emporté dans son émotionnel, quand l’ego s’est emporté avec des réactions violentes comme la colère, l’agressivité, la culpabilité.

Une expérience comme une autre

Il est donc intéressant de faire peut-être un retour en arrière et se demander « Qu’est-ce que j’ai pu apprendre de moi dans cette relation à l’autre? » « De quoi me suis-je rendu compte ? »

Cela n’a donc surtout pas été une perte de temps dans une relation. J’entends souvent : dans les consultations « j’ai perdu mon temps avec lui ou avec elle ». Si nous n’en tirons pas les leçons, nous risquons de reproduire la même chose.

« Celui qui maîtrise ses sentiments humains suit le chemin de la Connaissance, il sait quand il doit parler et il sait quand il doit se taire ». La Connaissance nous demande d’apprendre la maîtrise de nous-mêmes c’est-à-dire la maîtrise de nos émotions, de nos emportements et de nos réactions.

Conférence de Véronique Sorrentino

En savoir plus :

Séminaire « Le couple dans la Vérité »

15 et 16 juin 2019 – Aubagne 13400

S’inscrire au séminaire cliquez-ici