Travail sur soi

Comment travailler sur son caractère ? Comment dépasser des blocages ? Qui suis-je ? Qui peut me comprendre ?

Le bonheur et le bien-être sont des droits dont chacun de nous doit pouvoir jouir. Ainsi, si nous ne nous sentons pas bien dans notre peau ou si nous ne sommes pas vraiment heureux, il est important de penser à corriger ces états, ce qui revient à dire : travailler  sur sa propre personne.

Une personne qui n’a jamais réalisé un travail sur elle-même, aussi délicate, intelligente soit- elle, elle ne se connaît qu’en tant que personnalité et non pas en tant que « Je suis » ou « Être véritable ». Elle utilise sa personnalité conditionnée et reproduit des modèles ou des schémas de son entourage (familial, éducateur, société ou expérience) lui ont montré. Elle n’est qu’une personne sous influence mais non un être du point de vue spirituel. Le travail sur soi est une aide précieuse qui permet de s’individualiser, c’est-à-dire d’exister comme un individu à part entière.

Les difficultés et les incertitudes font partie de la vie, c’est un fait. Cependant, s’il est vrai que les problèmes, les angoisses, l’anxiété et les autres sentiments négatifs n’épargnent jamais totalement personne, il est toutefois possible d’y faire face et d’en tirer le meilleur parti. Pour cela, le premier travail à faire consiste en une introspection afin de de voir les choses telles qu’elles sont. Cela passe par la création d’une harmonie totale avec sa propre nature en reconnaissant ses points forts, mais aussi ses défauts, ses faiblesses et ses peurs. Sur cette base, la paix avec son passé peut se réaliser aisément,  tout comme l’abandon à de mauvaises habitudes ou comportements.

Remise en question

Le travail sur soi est une remise en question de soi, de ses croyances, de ses identifications, de ses schémas. Qui suis-je? Comment me suis-je construit? C’est un travail sur sa manière d’être, sur son caractère, une façon de poser une réflexion sur soi-même et d’exprimer ce que l’on ressent. L’accent est mis sur certaines difficultés ou blocages qui nuisent à l’épanouissement et à celui de l’équilibre psychique. Ceci, afin de se retrouver acteur de sa vie et  développer des capacités créatrices.

Pour ma part, je dirais plutôt amusement, curiosité de soi, envie d’avancer et d’apprendre, de s’enrichir, de découvrir de nouvelles choses pour être à l’image de sa véritable identité.

Pour cela, le travail sur soi s’appuie sur les éléments qui constituent un frein à l’équilibre psychique et au bien-être. Mené par un thérapeute, l’accompagnement va chercher jusqu’au plus profond de la psychologie du consultant, en instaurant un cadre favorable à l’expression. En évoquant ainsi les difficultés, les faiblesses et les incertitudes, on peut identifier plus clairement les origines d’un mal-être et assurer un épanouissement.

Introspection

En apportant des réponses à ses questionnements, ses incertitudes qui minent, il est possible de reprendre confiance en soi et en l’avenir pour redevenir actif, entreprenant, vivant et plus en phase avec soi et avec les autres, clé d’une meilleure santé physique et d’une plus grande maîtrise des émotions. Tout cela justifie l’importance du travail personnel que chacun peut effectuer comme il le souhaite.

Question à se poser pour s’individualiser et trouver son identité

  • Reproduisez-vous des schémas connus ou vus ?
  • Avez-vous le courage d’affirmer ce que vous êtes vraiment ?
  • Répondez-vous facilement par la réaction ?
  • Aspirez-vous à plus d’authenticité et de vérité dans votre vie ?

L’objectif du travail sur soi 

  • Trouver confiance en soi
  • Donner du sens à son existence
  • Comprendre ses modes de fonctionnements
  • Trouver son identité
  • Transformer sa vie en posant des actes concrets.

Véronique SORRENTINO

Psychothérapeute – Astrologue

Accompagnement personnalisé

 

Le lâcher prise

La pratique du lâcher-prise s’avère une aide précieuse dans toutes les circonstances de la vie. Très souvent, le lâcher-prise est confondu avec laisser-faire ou laisser-aller. En fait, lâcher-prise ne signifie pas « ne rien faire », mais d’accepter de vivre ce qui est, pour accueillir l’idée qu’il n’y a pas de hasard.

Si, après avoir tout tenté, nous nous sentons encore inquiets, plein de doutes, si l’on bavarde en soi-même, c’est que nous n’avons pas suffisamment mis dans notre esprit ce que nous désirons atteindre.

Par ailleurs, il s’agira de déceler tout ce que l’on nous a forcés à croire, tous les modèles inculqués lors de notre enfance, tels que : « montre-toi toujours plus fort, soit un battant, ne cède jamais quoi qu’il arrive »… Tout conditionnement amène à refléter une image qui n’est pas forcément la nôtre. Une des clés de la réalisation du bonheur passe inévitablement par un lâcher-prise et lorsque celui est difficile à mettre en pratique, c’est que l’ego est dans la résistance. En devenant témoin de ce refus, vous saurez qu’il ne sert pas votre bien-être et qu’il est nécessaire d’examiner les attitudes qui ne vous permettent pas de vous sentir ni serein ni totalement vous-même. En effet, tout ce qui vous maintient lié à une histoire actuelle ou passée qui suscite encore de la colère, du rejet ou des insécurités est toujours une opposition de l’ego. La non-résistance n’est pas nécessairement synonyme d’inaction, elle ne veut pas dire se résigner ou laisser couler, mais accepter positivement tout en restant dynamique et ouvert au monde. Ainsi, les moments de l’existence sont vécus comme des opportunités susceptibles de nous aider à grandir en conscience.

À présent sur la voie, il vous est demandé de cesser de lutter, d’arrêter de vous défendre ou d’essayer de convaincre et lorsque vous avez fait tout votre possible, le reste ne dépend plus  de vous. Par l’acte conscient et extrêmement positif de la non-résistance, vous retrouvez confiance et foi en la vie, l’ego se libère de ses faux masques et devient simplement vrai, authentique et souple.

En vous adaptant à la situation, vous laissez place immédiatement à votre être invulnérable et êtes libre pour devenir vous-même, tel que vous l’êtes en votre âme. C’est ce à quoi a fait référence le Christ lors de son sermon sur la montagne.

« Heureux les doux, car ils hériteront de la terre »*

 

Extrait du livre “Il était une fois le chemin” Un guide précieux sur la voie