La culpabilité

Texte méditatif

Le sentiment de culpabilité est un obstacle majeur à la sérénité comme au repos de l’esprit. Chaque pensée de culpabilité transporte vers le blâme ou le désespoir et fait subir des phénomènes de rejet.

 Lorsque vous transportez partout avec vous des pensées de gêne, de faute ou de honte au sujet de quelque action, vous êtes fragilisé et vulnérable tant émotionnellement que mentalement. Ces points de faiblesse jugent à votre encontre et le malaise intérieur qui en résulte tend à ne pas vous accepter tel que vous êtes. Vous vous laissez aller à la condamnation et à la critique, ne vous trouvant pas suffisamment à la hauteur quoi que vous fassiez.

Éliminer toutes pensées sombres

Le bât blesse à l’amour que vous vous portez, et l’estime se retrouve au plus bas. En alimentant ces énergies négatives et surtout problématique à votre psychique, vous encouragez ce que vous déplorez le plus. Vos pensées proposent alors des solutions inadaptées, ce qui explique souvent le syndrome de l’imposteur ou le profond sentiment de découragement vécu par nombre de personnes. En renonçant à ce sentiment destructeur, vous libérez d’un énorme fardeau, c’est pourquoi, il est primordial de soigner cette part sensible en éliminant toutes pensées sombres et culpabilisantes. Chassez de votre esprit toute mauvaise interprétation et comprenez que cette perception est fondée uniquement sur le monde de l’ego. Plutôt que de le laisser se plaindre, tirez des leçons de votre histoire et apprenez à découvrir le bon. Continuez à vous sentir coupable ne sert à rien, vous gaspillez inutilement du temps qui vous prive d’énergie vigoureuse. En saisissant que ce comportement est un obstacle sur le chemin de votre réalisation, vous concevez que votre vie suit un apprentissage.

Je passe à autre chose

Voici ce que vous pouvez faire lorsque le sentiment d’apitoiement se présente, arrêtez-vous immédiatement et dites-vous intérieurement ou à haute voix : « Je passe à autre chose ». Puis reliez-vous au Très Haut par la méditation ou la prière et communiez avec la force puissante de Dieu en vous. Rapidement, vous sentirez disparaître cette identité coupable et récupérerez du même coup le respect de vous-même. Demandez à l’Univers de prendre ce qui vous encombre, ce qui vous attriste et offrez-lui votre sentiment de culpabilité pour que prenne place en vous la Paix agissante.

 

Extrait du livre « Il était une fois le chemin »

CONNEXION