Quel est le but de ma vie ?

                                                             

Une question que nous pouvons nous poser au cours de notre existence. Qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi je me sens inutile ? Que faire pour me sentir bien dans ma peau ? Pourquoi se pose-t-on toutes  ces questions et  qui peut y répondre ?

images (2)

La réponse à ces questions se trouve au fond de soi

Il arrive, au gré des circonstances, que vous ne sachiez plus quel est le but de votre vie. Vous êtes perdu dans la confusion de vos sentiments, que votre conscience se brouille, que vos sens ne réagissent plus (je n’ai plus de goût à rien), tout est en désordre dans votre tête (je ne sais plus où j’en suis, ni ce que je veux).

Tout ceci rompt dangereusement l’unité avec soi-même et avec autrui.  Cette crise d’identité, conduit souvent à vous couper du monde. Vous ne trouvez  plus l’énergie, la motivation, le désir nécessaire pour maîtriser le cours de votre existence. Une perte du sens de la vie qui résulte d’une situation qui vous isole, vous replie et vous prive de toute aspiration profonde, de toute sensation et de toute volonté. Donner du sens à son existence ne consiste pas à satisfaire ses sens à l’envie de jouir à satiété de biens matériels.

  • Donner du sens à son existence, c’est retrouver le gouvernail et garder le cap sur le bonheur et sur la destination envisagée.
  • Donner du sens à son existence, c’est redevenir acteur de sa vie.

Cette faillite de l’altruisme peut être le résultat d’un sentiment d’un rejet ou
d’un mépris car souvent nous estimons que nous avons trop donné de soi aux autres, à une entreprise, un métier ou sa famille, et nous ne faisons que perdre notre identité véritable et notre équilibre. En outre, est-ce là un sentiment juste ?

J’ai perdu le sens de ma vie ?

Cet état, souvent lié à une perte et pauvre estime de soi, peut être provoqué par un échec, que ce soit dans la vie scolaire, la vie professionnelle ou la vie amoureuse. Vous vous sentez épuisé, impuissant, vous doutez de vous et de vos capacités, pour finalement ne plus éprouver aucun désir de vous battre. Dans tous les cas, cette perte d’identité est souvent liée à un point de fragilité plus ou moins important  touchant votre personnalité :

  • Soit par une identification à une personne ou à une situation
  • Soit par la traversée d’une phase dépressive passagère.

Il est rare que nous puissions sortir seul de cette situation de ce fait, l’intermédiaire d’un conseiller ou d’un thérapeute, ou par l’analyse du thème astral de naissance, toutes ces aides sont autant de précieux secours pour répondre à vos questionnements.

Les composantes pour trouver votre but de vie :

  • Trouver votre vrai Moi.
  • Manifester vos talents (nous possédons tous un don particulier)
  • Vous aidez à cultiver ce don et à l’extérioriser.
  • Rendre service au travers de votre talent (vous mettre en avant).
  • Garder un esprit ouvert et curieux à de nouvelles hypothèses, de nouveaux concepts.

Faites silence et méditer

Plusieurs moyens peuvent aussi vous aidez à retrouver le calme : Une promenade dans la nature, le silence, la méditation sont autant de possibilités de retrouver son intégrité physique et mentale.

Dans tous les cas, Il vous est proposé d’avoir confiance en vous et d’être fidèle à vous-même.

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre la recherche du but et du sens de votre vie.

Si tout ceci résonne en vous ! Cliquez sous le lien ci-dessous et examinons ensemble votre situation CONTACTEZ moi et je vous guiderais par ASTROLOGIE CONSEIL pour un diagnostique privé de votre situation personnelle.

Autres thèmes sur ce sujet

Véronique Sorrentino

 

 

 

Changer de vie !

Enfin je franchis le pas !

images (34)Pourquoi est-il si difficile d’écouter sa petite voix ? Pourquoi s’infliger autant de tortures mentales ? Sommes-nous décidés à nous épanouir ? Sommes-nous prêts à prendre les décisions qui changeront notre vie ? Osons changer de vie ! Osons même, demander de l’aide si nécessaire.

 

Après des années d’errances, de difficultés, de dispersions et d’agitations, j’ai enfin compris que je ne m’étais pas permise de vraiment être moi-même. Je menais une vie apparemment dorée, un mari, deux enfants, une maison, une entreprise, de bonnes relations familiales. Tout en apparence était agréable, le reflet d’une vie bénie des Dieux. Mais voilà, un petit quelque chose en moi n’était pas totalement satisfait.

Je pensais que c’était une belle vie. J’y ai cru aussi et je voulais y croire aussi. J’étais arrivée à me donner une identité sociale et respectable. Mais là encore, patatras, difficultés, faillite, erreurs : quelle belle ILLUSION… J’y ai cru, j’y croyais !

Jusqu’au jour où « bien des années plus tard »,  je compris que je me trompé, que je n’étais pas moi-même, en jouant un rôle sur une scène qui n’était pas la mienne. Je me mentais à moi-même en reflétant une image, des idées, une identité quelque peu illusoire. Mon ego en a pris un coup, mais voilà quelle belle réalité que je découvrais là. Comment faire ? Comment sortir de là, comment m’aider à être ce que je devrais être ? Et puis qui suis-je vraiment ? Trop de questions tournoyaient dans ma tête. Quelle confusion, quel désordre. Je me sentais démunie, affaiblie, perdue. J’avais tellement déployé d’énergie toutes ces dernières années pour en arriver là maintenant. Quel constat ! Je m’étais battue défendant corps et âme à une cause, un idéal que je croyais juste et bon. Fallait-il croire que je dusse galérer avec autant d’acharnement. Passer par des douleurs pour trouver la lumière de ma conscience comme celle de mon discernement ? Quelle horreur ! Ma vision tout à coup s’éclairait, mes œillères étaient levées. Probablement un coup de mon Uranus natal qui me poussait à surfer sur une nouvelle vague. En avais-je la force, le courage ? Et pourtant quelle rude vérité, quelle évidence celle d’une lucidité sans faille. Aujourd’hui, je pense que OUI,  cela m’était nécessaire d’aller aussi loin dans la douleur pour me retrouver. Trop de résistances, de conditionnements, de modèles me rendais esclave d’une fausse identité, trop fragilisée par ce constat médiocre d’une image de moi-même (ou plutôt celle de mon cher ego). Certes mon personnage était agréable, dynamique et entreprenant mais contrôlant tout à fond, car bourrée de trouille, celui d’avoir peur de ne pas être reconnu du haut de sa hauteur. Pffff !! Quelle histoire.

J’ai dû tout réapprendre et surtout lâcher prise, mais également accepter, me réconcilier et pardonner à ma nature profonde. Mon ego s’agite encore, il perd pied à l’idée de ne plus être aimé ou apprécié par les autres. Aujourd’hui ma claire vision m’ouvre de nouvelles portes. Je quitte mon tunnel sombre, douloureux et limité. J’ai appelé le ciel, demandé de l’aide et finalement rencontré un coach/thérapeute. Enfin je remets de l’ordre dans mon cahot intime. J’ai compris combien il était important de rester aligné, de rester à l’écoute de soi, et respecter ce que je suis sans se juger, sans peur et sans conditions. C’est alors que sont tombés mes masques et ENFIN je me sens libre d’ÊTRE MOI, tout simplement.

Aujourd’hui je fais confiance à ma petite voix intérieure qui me guide. J’aime offrir et vivre ce que je suis. Quelle jouissance ; la mienne. OSER CHANGER SA VIE ! C’est savoir écouter son cœur, son âme. C’est ne plus se mentir. C’est se dire : « j’assume CE QUE JE SUIS ! »

Posez-vous sincèrement cette question : QUI SUIS-JE ?

Changer de vie repose évidemment sur son aptitude à prendre des risques. À moins que ce ne soit la vie elle-même qui vous pousse et vous incite au changement.

Alors, êtes vous prêt à vous jeter à l’eau comme moi?

CONTACTEZ-MOI si vous avez envie de poursuivre en réservant votre séance découverte gratuite.

Autres textes sur le même sujet